NEWS

B2AI et DDS+ sont finalistes aux Mipim Awards 2018

01-03-18

Chaque année, le MIPIM, grand salon international de l’immobilier qui se tient à Cannes, récompense les meilleurs projets immobiliers dans 8 catégories distinctes. Cette année B2AI et DDS+, deux membres du cluster ecobuild.brussels, sont en lice pour décrocher un MIPIM Award. 

Le MIPIM se tiendra du 13 au 16 mars 2018 et les gagnants seront connus lors de la cérémonie des MIPIM Awards le 15 mars. 

B2Ai a remporté en 2007 le concours ambitieux de l’asbl Gezondheidszorg Oostkust pour la construction d’un nouvel hôpital (AZ Zeno) à Knokke-Heist, sur un terrain qui mesure 20 ha. Dix ans plus tard, le complexe futuriste sera bâti : le bâtiment sera mis en service à avril 2018. Le nouvel hôpital, inspiré de l’œuvre surréaliste de René Magritte, plane en quelque sorte au-dessus du paysage et est dominé par la lumière et la nature, y compris dans ses espaces souterrains. Le lien entre intérieur et extérieur, entre facilités pour les soins et espaces publics se réalisera imperceptiblement, ce qui résultera en un environnement accueillant et inspirant. Le projet sera un exemple marquant d’une « architecture vivante » : un projet durable et une construction qui veillera à s’intégrer dans le paysage. 

Les concepteurs ont fait le choix évident de l’application de matériaux durables et de mesures qui permettent d'économiser de l’énergie, sans le moindre compromis en ce qui concerne les exigences sévères en termes de confort. Une chaudière à biomasse, un système de cogénération et un système de stockage d’énergie dans des trous de forage, pour ne citer que ces trois exemples, contribuent à une production énergétique durable. Ingenium assure aussi la mise en service du nouvel hôpital. 

Sur le plan architectural, le projet propose une image contemporaine, tout en s’intégrant dans son contexte historique en terme de gabarits, de rythmes de façades, de matériaux, de couleurs, etc. Il comptera 8 immeubles ayant chacun une identité, un gabarit propre, un programme et des finitions spécifiques. Plus précisément, l’ensemble proposera 24 studios, 22 logements pour étudiants, 29 appartements 1, 2 et 3 chambres, 2 maisons individuelles, un local de gestion/conciergerie, 2 commerces, 24 emplacements de parking en sous-sol et 65 emplacements pour vélo.

La performance énergétique des bâtiments est mise en avant. Isolation de qualité, bonne ventilation, énergies renouvelables sont autant d'éléments qui rendent les logements durables, tout comme l'utilisation de matériaux belges traditionnels comme la brique, la pierre naturelle, la pierre bleue, etc. Ces choix sont garants d'une plus grande qualité de vie et d'économies à long terme. 

Le projet a été abordé suivant une approche globale et durable de reconstruction de la ville sur elle-même : ouvert sur la ville, complétant et favorisant la mixité de fonctions urbaines existantes, donnant la priorité aux espaces de convivialité et aux cheminements piétons. Le projet offre des espaces pour une grande variété d’activités : il comporte un pôle commercial de 39 000 m2 GLA, des appartements, un hôtel, une auberge de jeunesse, des bureaux et des parkings souterrains. Il propose également une redéfinition de la place Albert Ier et de son lien avec le boulevard Tirou, principale artère de la « Ville Basse ».

Les éléments qui ont guidé la conception du projet sont la fluidité, la luminosité, et son caractère urbain. L’architecture exprime par une volumétrie contemporaine, épurée et simple, le rôle du nouveau bâtiment dans la ville et favorise la lisibilité des fonctions qu’il abrite. La brique, le métal et le verre contribuent à l’ancrage urbain et confèrent une réelle identité à l’ensemble, empreinte de force et de sobriété. La façade donnant sur la place Albert Ier, réalisée en mur-rideau transparent et lumineux, contribue à l’animation diurne et nocturne de la place.

Source : B2AI, DDS+, Architectura

Nos partenaires