NEWS

Quelle place pour la nature dans l’architecture ?

30-09-19

Veille

Le développement de la nature est un des neuf principes de la construction durable. Notre système de vie, autant social que biologique, fait partie intégrante de la biodiversité et l’impacte donc directement. Cette dernière ne se limite pas à la diversité de la faune et de la flore, mais aussi des écosystèmes qui rendent des services essentiels à notre bien-être et à notre économie. Le dernier rapport du GIEC de la biodiversité (IPBES) met en avant l’importance de la crise des écosystèmes, toute aussi critique que celle du climat. Il est primordial de se rendre compte de ce que la biodiversité apporte et comment nous pouvons agir pour la préserver au mieux.

C’est dans cette optique, que l’autorité fédérale[1] et les trois régions[2] se sont associées afin de développer un outil en ligne permettant de choisir des actions ciblées à mettre en place dans votre entreprise, association ou administration : BiodiversiTree.

BiodiversiTree a pour but de faciliter la recherche d’information et propose les contacts adéquats pour mettre le plus aisément en place les actions ciblées. Il permet également de comprendre les enjeux de la préservation de la biodiversité et d’apprendre de nouvelles notions. Des retours d’expérience sont consultables via une plateforme « Best Practices » où sont mises en avant des entreprises ayant, à leur échelle et selon leurs moyens, agi pour promouvoir la biodiversité. Beaucoup d’informations pertinentes existent déjà sur le sujet, il ne s’agissait donc pas de réinventer la roue. BiodiversiTree rassemble toutes les indications, prescriptions et aides disponibles permettant de mettre en place des actions favorables au développement de la biodiversité.

Afin de rester « à la page », l’outil se veut évolutif : les trois régions et l’autorité fédérale alimenteront la plateforme pour compléter les actions ou en rajouter. Les utilisateurs peuvent également transmettre leurs remarques afin de partager leurs connaissances et leurs expériences.   

Toutes les actions proposées par l’outil peuvent se faire grâce à des organismes ou des experts qui permettront de faire les choix les plus adaptés. Si vous avez vous-même une expertise biodiversité que vous souhaitez mettre à disposition des entreprises, il est possible de faire une demande afin d’être répertorié comme expert.

Cet outil est à destination des entreprises car elles ont un rôle important à jouer dans la préservation de la biodiversité, notamment via leur utilisation des ressources naturelles offertes par les écosystèmes.

Les entreprises, les associations et administrations peuvent agir sur quatre branches :

  • Les sites (terrains)
  • Les infrastructures
  • Le processus (de production)
  • La politique d’achat 

Dans le cadre de la création de cet outil, le CERAA a été chargé de développer la branche « Infrastructure ». Cela comprend les bâtiments, les infrastructures de transport, les constructions hydrauliques ainsi que les abords (parkings extérieurs, les clôture, etc.) Le principe de l’outil est de permettre aux utilisateurs de choisir des actions en fonction de différents critères présentés sous forme de filtre. Plus il y a de filtres sélectionnés, plus précise est la liste d’actions. Ces actions seront différentes selon le type de travaux envisagés (simples travaux d’aménagements intérieurs ou une nouvelle construction), les moyens dont on dispose et les réglementations en vigueur. Dès lors, les filtres vous aideront à orienter votre action.

Les actions proposées sont diverses :

  • Gestion d’une entreprise durable : faire un bilan, élaborer une stratégie, gérer l'eau de pluie, connaitre les différentes réglementations pouvant s'appliquer, etc.
  • Gestion des zones vertes : aménager une flore diversifiée et facile à entretenir, participer aux maillages vert et bleu, etc.
  • Choix des matériaux et entretien : rechercher les produits et matériaux ayant le moins d’impact sur la biodiversité, connaître les ressources participantes à l’augmentation et à la préservation des écosystèmes, etc.
  • Conception et améliorations de l’infrastructure : construire et rénover durablement, savoir faire du réemploi et du recyclage afin de ne pas créer de déchets et de ne pas utiliser de ressources inutilement, etc.
  • Préservation/augmentation de la faune et flore : faire des aménagements permettant d’accueillir faune et flore indigènes, participer à des projets collectifs, éviter les nuisances, etc.

Il est grand temps de prendre en compte la biodiversité tout autant que l’efficacité énergétique lors de la conception architecturale.  En faisant le  bon choix dès la conception ou lors d’un aménagement ou d’une rénovation, entreprises, associations ou administrations peuvent avoir un impact positif sans nécessairement dépenser plus. Une attitude de plus en plus appréciée par les clients !

La restauration et la protection des écosystèmes est par ailleurs une solution de plus en plus appliquée dans le cadre des aménagements urbanistiques. En 2020, la Belgique sera invitée à prendre des engagements vis-à-vis de la biodiversité : les Green Cities s’invitent dès maintenant dans ce débat.

Afin de mettre en œuvre des actions contribuant à la fois à la biodiversité et à l'image de votre entreprise, consultez la plateforme www.biodiversitree.be !

Auteures : Sylvie Poppe et Anaïs Pereira, CERAA

Relecture : SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaine Alimentaire et Environnement

[1] SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaine Alimentaire et Environnement.

[2] Administrations régionales : Vlaamse Overheid, SPW, Bruxelles Environnement.

Lisez aussi : Mot du Président et de la Vice-Présidente; ZIN, un exemple d'économie circulaire à BruxellesL’épineuse question de l'incertitude dans les mesures d'étanchéité à l'air: Que mesure-t-on réellement?;  Drones et relevés 3D pour les professionnels de la construction

Nos partenaires